Costa-Rica

C’est au 18ème siècle que les premiers caféiers sont plantés au Costa Rica. Aujourd’hui, 50 000 producteurs nous fournissent en Arabica ; la culture du Robusta étant interdite par la loi.

Torréfier un café vert que l'on retrouve dans des compétitions telle que COE (Cup of Excellence ) donne un plaisir immense avec une "pression positive". Cultivé par les frères Aguilera dans la province de Naranjo, dans le corridor volcanique des Cordiles septentrionaux de la Western Valley, ce café est cultivé à une altitude de 1 500 mètres d'altitude. La plupart de leur café est de la variété Villa Sarchi, qui est originaire de la région et excellente dans la tasse. Villa Sarchi est une mutation du Bourbon. Les Aguileras sont douze frères et sœurs, tous impliqués dans le café hérité de leurs parents. Les frères travaillent dans le moulin et les exploitations agricoles sans main-d'œuvresupplémentaire, à l'exception des cueilleurs lors de la récolte. Avec l'aide de la troisième génération, ils travaillent le moulin, aux patios, élaguent les champs de café, fertilisent, etc. Et tout cela pendant toute l'année.
Ce café est un traitement au "yellow honey", qui ressemble à la méthode naturelle. Le fruit est retiré de la graine du caféier et mis à sécher. La principale différence est qu'il n'y a pas d'eau impliquée. Le café doit donc être tourné régulièrement, chose
que les frères Aguilera maitrise avec génie.

Dans la tasse, il y a beaucoup de douceur fruité. C’est une purée d’abricots et de framboises mais avec une belle texture sirupeuse qui en fait une attraction festive à chaque gorgée.

Cupping
(1-8)
- Clean cup: 6
- Douceur: 7
- Acidité: 6,5
- Sensation en bouche: 6,5
- Saveur: 6,5
- Longueur: 6
- Equilibre: 6,5
- Final: 7

Correction 52+36
Total 88/100